Skip to content

Un volontariat au Canada avec Workaway

oeildevoyageur

Sommaire

D’un point de vue pratique, le volontariat en voyage permet d’échanger du temps contre un logement et des repas. D’un point de vue humain, nous ne trouvons pas de mots pour décrire à quel point cette expérience est enrichissante. Nous vous laissons découvrir cet article sur notre volontariat au Canada avec Workaway. Notre objectif : vous donnez envie de vous lancer dans cette aventure hors normes ! 

 

Pourquoi avons-nous décidé de faire du volontariat ? 

En mars 2018 et après 4 années d’études, nous décidons de tout arrêter pour nous lancer dans les saisons d’été. Nous voulions gagner un peu d’argent pour pouvoir voyager en hiver. Après de longues discussions et beaucoup d’hésitations, notre choix s’est porté sur le Canada. Ce voyage était pour nous le début d’une grande aventure, d’une nouvelle vie. J’avais peur de partir 2 mois et demi à quelque 7000 km de ma famille, mais je savais au fond de moi qu’une expérience incroyable m’attendait.

Certes, nous avions arrêté nos études, mais nous voulions continuer à pratiquer l’anglais. Ce n’était pas en restant tous les deux que nous allions faire des progrès… Nous nous sommes alors imaginés dans une province anglo-saxonne, à nous occuper d’animaux en pleine nature. C’était l’occasion de s’immerger dans le quotidien d’une famille canadienne. Le volontariat nous semblait être le meilleur compromis. En aidant une famille dans son quotidien, nous pouvions améliorer notre niveau d’anglais, partager des moments uniques et inédits, bénéficier d’un logement et de repas. 

Attention ! Certains pays n’autorisent pas le volontariat avec un simple visa touriste. Par chance, il est autorisé de faire du volontariat avec un visa touriste au Canada sous certaines conditions bien strictes :

  • Le volontariat ne doit pas être la raison principale du séjour en question au Canada.
  • 1 volontariat ne doit pas dépasser 4 semaines.
  • Le volontariat ne doit pas prendre l’emploi qu’un résident canadien pourrait obtenir en étant rémunéré.
  • Si le volontariat s’effectue dans une ferme, celle-ci doit être une ferme dite « familiale » soit une ferme existante pour subvenir aux besoins d’une famille dont les excédents de production peuvent être proposés à la vente.

Plus qu’à trouver le Workaway parfait pour vivre 3 semaines au Canada (presque) comme de vrais Canadiens !

 

Pourquoi avoir choisi la plate-forme Workaway ? 

En juin 2017, ma petite sœur est partie en Workaway à Fuerteventura dans les îles Canaries. À la suite de cette belle expérience, elle nous a conseillé de rechercher un volontariat sur cette plate-forme. D’autres plates-formes existent comme HelpX ou Wwoof. Cependant, en épluchant les annonces de tous ces sites, ce sont celles de Workaway qui nous attiraient davantage. 

Il faut savoir que les plates-formes de volontariat sont payantes à partir du moment où vous souhaitez communiquer avec les hôtes. Sur Workaway, il vous faudra dépenser 36 € pour 1 personne ou 48 € pour 2 personnes.

Workaway étant une réelle référence sur tout le continent américain, nous avions de grandes chances de trouver notre bonheur. Ainsi, 6 mois avant de partir au Canada, nous nous sommes inscrits et nous avons commencé nos recherches pour prendre le temps de trouver LE Workaway. La concurrence est souvent rude, mettez toutes les chances de votre côté en contactant les hôtes rapidement et en valorisant vos compétences et votre capital sympathie.

Le design du site Workaway est intuitif. Vous pouvez filtrer votre recherche et trouver tout type de volontariat : babysitting, aide pour les tâches du quotidien, réceptionniste en auberge de jeunesse, aide à la protection d’animaux menacés, guide touristique… 

 

Quels critères privilégier pour trouver le meilleur volontariat ?

Avec Workaway, il est simple de filtrer vos recherches selon des critères bien précis. Ainsi, vous trouverez plus facilement votre bonheur parmi des annonces qui se rapprochent de vos attentes. Évidemment, une annonce avec une superbe photo et un titre accrocheur ne veut pas dire que vous avez trouvé le meilleur volontariat du monde. Pensez à décortiquer tout cela et à jeter un coup d’œil aux commentaires. Voici une la liste des critères à bien analyser avant de se lancer dans l’aventure du Workaway. À vous de les classer selon ce que vous souhaitez privilégier. 

Le lieu

Dans un premier temps, pensez à vérifier les contraintes imposées par chaque pays pour faire du volontariat avec un visa touriste. À titre d’exemple, l’Argentine, le Brésil, le Chili ou encore la Colombie tolèrent le volontariat avec ce type de visa. Cependant, l’Australie et le Canada ne tolèrent le volontariat que sous certaines conditions. Enfin, le Mexique et la Nouvelle-Zélande interdisent le volontariat avec un visa touriste. Pensez à contacter l’ambassade en cas de doute. 

Pour ce Workaway au Canada, nous voulions pratiquer l’anglais. Ainsi, après 10 jours au Québec, nous avons pris l’avion pour la Colombie-Britannique. Le volontariat qui nous attendait se situait en pleine campagne pour notre plus grand bonheur. Notre voyage s’est poursuivi sur une dizaine de jours dans les Rocheuses canadiennes à quelques heures du volontariat. Nous vous conseillons de choisir le lieu de votre volontariat en fonction de votre itinéraire de voyage. 

volontariat au Canada avec Workaway
Vue depuis les hauteurs de Merritt

Le nombre de volontaires pouvant être accueillis

Selon les missions proposées, essayez tout simplement de vous imaginer sur place. Est-ce un travail que vous allez pouvoir assumer seul/seule ? Voulez-vous partir seul/seule ou avec un ami/une amie ? Préférez-vous miser sur l’immersion totale ou la rencontre avec des personnes du monde entier ? N’oubliez pas que le but est que vous vous sentiez bien ! 

En ce qui nous concerne, nous avions cherché un Workaway pouvant accueillir au moins 2 personnes en précisant par message aux hôtes que nous étions en couple.

Les missions

Si vous rêvez de brasser de la bière ou si vous envisagez un jour d’ouvrir une ferme, n’hésitez pas à inscrire dans la barre de recherche des mots-clés en rapport avec ces domaines. Aussi, vous ne trouverez pas forcément de volontariat en accord parfait avec vos compétences. L’objectif de cette expérience est de découvrir et d’apprendre. Alors, lancez-vous dans l’inconnu sans crainte si vous le sentez ! Certains hôtes recherchent des volontaires qualifiés dans certains domaines, mais la plupart des missions sont ouvertes aux débutants et ne demandent pas de grandes qualifications. 

Lors de nos recherches, nous n’avions pas de missions précises en tête, mais nous voulions absolument nous occuper d’animaux. Par conséquent, nous avions coché la case « s’occuper des animaux » dans l’onglet « Plus » sous la barre de recherche. Les missions étaient ensuite très bien détaillées dans la plupart des annonces. 

Les disponibilités 

Selon les missions et les saisons, les hôtes n’ont pas toujours besoin de volontaires. Par exemple, les Canadiens ont besoin de main-d’œuvre à l’automne pour préparer l’hiver. Un calendrier des disponibilités est mis en avant sur chaque annonce Workaway. 

L’hôte

Selon nous, le ressenti envers l’hôte est un critère de choix important. Comme nous avons pu le dire depuis le début de cet article, l’échange est un des piliers du volontariat.

Sur Workaway, si l’intitulé d’une annonce nous plait, nous cliquons dessus et nous regardons directement les informations situées en tête :

  • Évaluation d’hôte : elle se base sur l’activité de l’hôte sur le site, le nombre d’e-mails Workaway auxquels il a répondu et les commentaires. 
  • Feedback : nombre de commentaires reçus par l’hôte. N’hésitez pas à les lire. 
  • Activité récente : dernière fois où l’hôte a vérifié ses e-mails Workaway ou s’est connecté à son profil.
  • Taux de réponse : pourcentage d’e-mails Workaway ayant reçu une réponse. 
  • Délai de réponse en moyenne : délai de réponse moyen aux demandes reçues. 
  • Badges : récompenses pour les hôtes.

En croisant ces informations aux lignes écrites par les hôtes, vous sentirez ou pas l’envie de faire une demande de volontariat. De manière générale, les annonces soigneusement écrites accompagnées de photos sont les plus sûres. 

Le nombre d’heures attendues

20 h à 30h de travail hebdomadaire : voici le temps de travail, en moyenne, demandé par les hôtes. Les jours de repos et les heures de travail ne sont pas toujours répartis de la même manière. Cela dépend des besoins et des contraintes de votre hôte. 

Lors de notre Workaway, nous avions chaque matin une petite liste déposée sur la table de la cuisine. Cela nous revenait à environ 5 h par jour. Le week-end, nous étions en repos et nous en profitions pour faire des activités avec nos hôtes.

Les conditions d’hébergement

D’un volontariat à un autre, vous pourrez dormir dans une tente comme dans une maisonnette. Si vous ne vous voyez pas dormir des jours sur un matelas tout fin, mieux vaut prendre en considération ce critère et demander gentiment des précisions à l’hôte si le sujet n’est pas évoqué dans l’annonce. 

 

Notre volontariat au Canada avec Workaway : une expérience au-delà de nos espérances

Sans faire de rencontres, voyager n’aurait pas cet aspect magique qui a tendance à bouleverser les émotions. Dans cette partie, nous vous racontons cette expérience de voyage incroyable de volontariat au Canada avec Workaway.

En route vers une nouvelle aventure 

Dès notre atterrissage à Vancouver, nous nous dirigeons vers une auberge de jeunesse pour une nuit. Une nuit pleine de doutes et d’angoisses. C’était notre premier volontariat à l’étranger. Dès le lendemain, il fallait rejoindre la petite ville de Merritt pour découvrir le lieu de notre Workaway pour les 3 prochaines semaines. Nous réservons le bus au départ de Vancouver à 5 h du matin. La nuit passe. Nous nous réveillons impatients de rencontrer nos hôtes. 

Après 3 h de route, nous arrivons à destination. En traversant le centre-ville de Merritt, nous nous sentons comme dans un film américain. Le bar du centre ressemble à une taverne de western, tout le monde roule en pick-up, il y a plusieurs fast-foods avec évidemment des drives. La ville est entourée d’une nature majestueuse, de grands espaces à couper le souffle.  

Nous voici au point de rendez-vous convenu à l’avance avec notre hôte. Une dame douce et extrêmement gentille nous accueille. Malgré notre niveau d’anglais médiocre, nous arrivons à échanger sur nos petites vies. 

Nous sommes bien arrivés ! Tout d’abord, nous rencontrons deux workawayeuses : une allemande et une belge. Comme nous, elles se sont lancées dans ce volontariat au Canada avec Workaway. Ainsi, nous serons 4 à travailler pour les hôtes. Elles nous expliquent comment sont organisées les journées et elles nous montrent là où nous allions dormir pendant ces 3 semaines. Une jolie caravane, nettoyée par leur soin, était installée rien que pour nous devant la maison principale. Le terrain est splendide. Sur l’herbe verte, trois beaux chiens se reposent dans un calme transcendant. Des chevaux d’un côté, des poules et des chats de l’autre… Tout ce dont on rêvait !

3 semaines enrichissantes

Ce volontariat au Canada avec Workaway consistait à aider la famille en semaine dans les tâches du quotidien :

  • Faire la vaisselle
  • Passer l’aspirateur
  • Préparer certains repas
  • S’occuper du jardin (couper les arbres, tondre, enlever les mauvaises herbes…)
  • Couper du bois
  • Terrasser
  • Ranger et nettoyer les garages
  • Trier et nettoyer les extérieurs
  • S’occuper des animaux, les nourrir, nettoyer et réparer leurs enclos, les promener
  • Installer les décorations de Noël…

Une petite liste nous attendait chaque matin sur la table de la cuisine. Il suffisait de finir toutes les tâches demandées. Certaines missions étaient bien sûr plus physiques que d’autres. À côté de ça, nous étions nourris et logés et nous partagions des moments précieux avec nos hôtes.

Le soir, il était possible de préparer le repas avec nos hôtes. Nous dinions tous ensemble. Enzo étant végétarien, notre hôte avait acheté plusieurs boites de steaks végétariens pour lui. C’était une petite attention si gentille. À table, chacun racontait des histoires, des anecdotes. Au début, il était difficile pour nous de comprendre l’accent canadien et de parler clairement en anglais.

Le week-end, nous partions tous ensemble faire les brocantes, manger au restaurant, faire des promenades en forêt à la recherche d’animaux sauvages… Nous faisions aussi des promenades à cheval et en quad. Pour Halloween, nous avons sculpté des citrouilles, puis nous nous sommes déguisés avant de partir faire la fête au bar du centre-ville de Merritt. D’ailleurs, Enzo a gagné le prix du costume le plus effrayant ! Les soirs de week-end, c’était feu de camp ! Au programme : hot-dogs, marshmallows, gâteaux, chocolats, cocktails, guitare tous ensemble sous le magnifique ciel étoilé de Merritt. 

La famille qui nous a accueillis était exceptionnelle. Nos collègues l’étaient tout autant. Nous pourrions écrire des tas de pages pour raconter ce fabuleux volontariat au Canada avec Workaway.

L’heure du départ

À la fin de ce Workaway, nous avions 10 jours devant nous pour partir à la découverte des Rocheuses canadiennes. Nous ne voulions vraiment pas quitter toutes ces personnes en or… L’une de nos collègues nous a ramenés à l’arrêt de bus pour que nous puissions rejoindre Vancouver où une voiture de location nous attendait. C’est avec le cœur serré que nous montons dans le bus pour nous éloigner de Merritt… Beaucoup de larmes ont coulé pendant ce trajet. À ce moment-là, nous nous sommes vraiment rendu compte que le côté social du voyage était primordial. Les souvenirs sont encore plus forts et les émotions sont décuplées. Nous nous sommes attachés à nos hôtes, à nos collègues et à l’environnement dans lequel nous avions vécu pendant 3 semaines. Notre souhait est d’y retourner au plus vite.

 

En quelques mots…

Si vous trouvez les bons hôtes, il y a de grandes chances pour que votre volontariat se transforme en expérience épanouissante. Découvrir des cultures, des passions, des vies complètement différentes permet de s’ouvrir au monde et d’apprendre chaque jour de nouvelles choses. Comme nous l’avions envisagé, nous avons amélioré notre niveau d’anglais, rencontré de nouvelles personnes avec qui nous avons appris à vivre, dans un environnement inconnu et loin de nos repères. Nous n’hésiterons pas à renouveler le volontariat au Canada avec Workaway et dans un autre pays. Et pourquoi pas partir en Workaway en France ?

Nous remercions cette merveilleuse famille qui a su nous accueillir à bras ouverts dans leur quotidien. On pense fort à vous. 

 

 


 

Épinglez l’article sur Pinterest pour le retrouver rapidement !

pinterest canada workaway

Envie de partager cet article avec vos proches ? Cliquez sur les liens ci-dessous !

Partager sur facebook
Partager
Partager sur pinterest
Épingler
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer

Commentaires

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les plus votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires